A propos de nous

renouvelable

Le premier navire français dédié aux énergies renouvelables verra bientôt le jour

Source: Geps-Techno

Le concept est simple: exploiter le potentiel énergétique des océans de manière responsable, économique et respectueuse de l’environnement. C’est l’objectif de la société Nazairienne GEPS Techno, fondée en 2011 par deux anciens ingénieurs de la construction navale. Baptisé MLiner, cette nouvelle plateforme offshore permet de combiner quatre sources d’énergies renouvelables: éolien flottant, houlomoteur, hydrolien et solaire, afin d’assurer une production d’énergie constante de 60MW. Ce navire sera donc idéal pour alimenter les chantiers de forages en mer ou les îles isolées.

L’arche de Noé des énergies renouvelables

La structure flottante de 200 mètres de long et 90 mètres de large sera recouverte de panneaux solaire. Le navire transportera également sous sa coque 60 hydroliennes de de types Seagen exploitant l’énergie des courants et 86 modules houlomoteurs de types Pelamis captant l’énergie des vagues. Enfin, 10 à 20 éoliennes graviteront autour de la plateforme afin de bénéficier de la puissance des vents offshore, plus forts et plus réguliers que sur la terre. La jeune société Nazariennne conçoit à ce jour des systèmes intermédiaires afin d’équiper le MLiner. Ainsi, GEPS Techno commercialise déjà l’Octopusea, un pilote houlomoteur capable d’alimenter en énergie des bouées scientifiques ou industrielle, et le GSire, un système qui récupère l’énergie des roulis des navires afin de diminuer leurs consommation de carburant.

Un projet qui reste à développer et à financer

Un premier prototype de taille réduite devrait être mis à l’eau début 2015 afin d’attirer les investisseurs privés. Le navire, d’une longueur de 6 mètres devrait être capable d’alimenter en électricité une île de 1000 habitants. À ce jour la société n’a bénéficié que des financements publics de la région Pays de la Loire et de BPI France, un nouvel investissement important étant nécessaire afin de lancer la production d’un second prototype de taille réelle. GEPS Techno devra donc séduire les investisseurs privés afin de faire face aux coûts de production importants estimés à 200 millions d’euros par plateforme.

Le MLines est donc une révolution dans le domaine des énergies renouvelables et ouvre la voie à de nombreuses solutions énergétiques innovantes pour les sites industriels offshore et les îles isolées. Néanmoins la jeune société Nazairienne devra relever de nombreux défis techniques et financiers avant de lancer la production de son navire à grande échelle.